L'économie du partage favorise notre développement durable

 

L'économie collaborative, ou "économie du partage" ("sharing economy" aux Etats-Unis, où est né le concept), est en train de s'installer dans tous les secteurs de l'économie traditionnelle.

 

C'est le symbole du passage d'une économie de masse, à un monde de la très haute valeur ajoutée, de la personnalisation de l'offre, du développement durable, au lieu de l'accès à la propriété matérielle.

 

L'économie collaborative repose sur le prêt, le don, l'échange, la location et la vente de biens d'occasion.

 

Né en temps de crise économique et sociale et facilité par la progression des usages numériques, ce nouveau mode de vie collaborative privilégie l'usage sur la possession.

 

Transport, habitat, équipement, habillement, travail, loisirs, engagement citoyen, la révolution du « co » est en marche, nous faisant passer de la vie chère à la "vie share".

 

Effet induit de ces nouveaux modes de partage : la création de communautés d'un nouveau genre et des liens sociaux renouvelés.

 

L’économie du partage est aussi une réalité dans l’univers professionnel (voir la courte vidéo ci-dessous).

 

En matière d’organisation des lieux de travail, les espaces de coworking déclinent maintenant cette notion d’espace temporaire de travail en y a joutant une touche de sociabilité et de convivialité.

 

La mutualisation des technologies, avec les infrastructures hébergées en Cloud public, participe aussi aux évolutions vers un nouveau mode de consommation, plus économique et plus rationnel.

 

En terme d’organisation du travail, la formule du travail à temps partagé avec un groupement d'employeurs, permet à certains salariés de travailler à temps partiel dans 2 à 3 entreprises différentes. 

 

Plus on partage, plus on possède. Voilà le miracle" (Léonard Nimoy)

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0