Témoignage Salarié

Myriam BASNIER

Webmaster

vignette+myriam

Chez Progressis depuis 2007

Myriam est la salariée Progressis avec le plus d’ancienneté : 15 ans ! Elle nous parle de son parcours de webmaster depuis 2007 :

Quel était ton parcours avant de rentrer chez Progressis ?

J’ai commencé ma carrière en 2002 pour la CCI d’Alençon en CDD. C’était un contrat aidé emploi jeunes en tant que conseillère Internet pour les entreprises. En 2004, j’ai déménagé à Rouen car j’ai eu l’opportunité d’être webmaster et de gérer les 5 sites Web de la CCI de Rouen.

Comment es-tu entrée en contact avec Progressis ?

Je ne me suis pas plu à vivre à Rouen, j’ai donc entrepris de retourner sur Alençon où j’avais eu ma première expérience professionnelle. En commençant mes recherches d’emploi, j’ai rencontré le directeur de Progessis suite à une offre d’emploi de gestionnaire web trouvée sur Internet. Ça ne s’est pas fait cette fois-ci. Mais plus tard, en 2007, Progressis m’a recontacté. C’est à ce moment que j’ai signé pour un CDD à temps partiel avec Progressis afin de gérer le site web et les newsletters d’Orne Développement. J’ai trouvé un CDD complémentaire à mi-temps, en dehors de Progressis, pour la Mairie d’Alençon.

Comment s'est déroulé ton parcours chez Progressis jusqu'à aujourd'hui ?

Depuis 2008, j’ai effectué une dizaine de missions plus ou moins pérennes. J’ai été à temps plein de 2011 à 2016 avec quatre missions simultanées en moyenne. Les plus importantes ont été :
– Orne Développement
– Pays d’Alençon
– Groupe ISF
– CDC de la Haute Sarthe

Puis j’ai eu mon troisième enfant et j’ai décidé de prendre un congé parental de 2 ans en 2017.

Comment s'est passé ton retour de congé parental en 2019 ?

Je m’attendais à ce que mes missions ne soient pas reconduites, la conjoncture ayant beaucoup évolué : association dissoute, fusion, restrictions de budget, restructuration… Il n’y avait pas de missions de webmaster à mon retour, alors j’ai décidé en accord avec Progressis de faire un bilan professionnel. Ce bilan m’a conforté dans mon choix de rester dans le domaine du web, avec un temps partiel choisi pour garder du temps pour ma famille et reprendre en douceur. Je me suis donc formée en interne aux éditeurs de sites web WordPress et Prestashop, et aux évolutions des réseaux sociaux. Ce sont Hugo et Cédric, deux collègues webmaster et community managers, salariés de Progressis qui m’ont permis d’aborder ces nouveaux outils en confiance et plus concrètement qu’en formation « classique ».

Comment ton métier et tes missions ont évolué avec le temps ?

On ne conçoit plus un site web aujourd’hui comme on le faisait il y a 15 ans en tapant tout le code HTML, les mutations sont constantes. Et le besoin des entreprises qui font appel à un webmaster se sont élargis. Ils recherchent aujourd’hui des personnes capables de gérer les réseaux sociaux en plus de leurs sites web. Or, quand j’ai commencé, les réseaux sociaux n’existaient pas dans le domaine professionnel, aujourd’hui ils font partie intégrante des stratégies de communication ou commerciales des entreprises.
J’ai donc dû m’adapter et acquérir de nouvelles compétences. J’aime apprendre donc ce n’est pas un souci pour moi.

Qu'est ce qui a changé chez Progressis, quand tu regardes 15 ans en arrière ?

Le changement le plus flagrant a été à mon retour de congé parental. J’ai eu l’impression que Progressis était passé d’une TPE à une PME et ça m’a plu. Quand on commençait une mission avant, il y avait très peu d’accompagnement. Aujourd’hui, je décompte mes heures facilement avec un fichier partagé, je reçois des newsletter pour me tenir informée, Nadia est disponible et nous accompagne. J’ai même découvert les journées des communicants qui m’ont permis d’échanger entre collègues de la même profession. Je me suis rendue compte que nous avions les mêmes problématiques et que l’on pouvait s’entraider.

Déjà 15 ans, tu vas encore pouvoir apprendre des tas de choses !

Oui et cela va commencer dès cette semaine avec une nouvelle mission pour le Groupe Renard. Chez ce nouvel adhérent, je pourrai appliquer mes nouvelles connaissances et en apprendre d’autres qui me serviront ensuite…